Recent Articles

Interviews, Profiles and More

 
DYOD-Marc_36450-Marc-Dausimont-crédit-Y
logo_parismatchBE_black_252x140.png

Marc Dausimont, une belle rencontre derrière l’ouvrage de Karen Northshield

22/03/2021

Link to article here

Un épisode extraordinaire dans une vie à priori ordinaire

« Dans le souffle de la bombe » est un abécédaire. Le parcours à la fois monolithique et sinueux de Karen Northshield après les attentats y est narré avec délicatesse, en évitant la lourdeur d’un témoignage chronologique. La maquette est élégante et moderne, rythmée par des photos en noir et blanc finement sélectionnées. Zoom sur Marc Dausimont, graphiste belge, qui en est le concepteur.

KarenZaventemParisMatch.png
Capture d’écran 2021-03-24 à 09.42.43.

Karen Northshield, survivante des attentats de Bruxelles : tenir à tout prix

Emmanuelle Jowa, Paris Match

21/03/2021

Link to article here

Cette citoyenne belgo-américaine a été soufflée par la bombe à l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016. Après des années hospitalisation, la hanche et une partie de la jambe arrachée, la jeune femme qui fut championne de natation et monitrice de fitness passionnée, reprend pas à pas le cours de sa vie. Elle raconte dans un récit autobiographique son parcours en enfer, sa lutte pour la survie.

KarenVRT.png
VRT(1).png

Slachtoffer aanslagen 22 maart 2016 schreef boek: "Niemand dacht dat ik zou leven"

Caroline Van den Berghe, Dries Hiroux, VRT NWS

18/03/2021

Link to article here

Karen Northshield, een van de zwaargewonde slachtoffers van de aanslagen van 22 maart 2016, heeft een boek geschreven over haar revalidatie- en verwerkingsproces. "Weggeblazen door de bom", heet het. "Ik had eigenlijk dood moeten zijn", getuigt ze in "Terzake". "Maar ik ben er door mijn doorzettingsvermogen geraakt." Het is maandag precies 5 jaar geleden dat terroristen zichzelf opbliezen op de luchthaven en in de Brusselse metro.

KarenDS.png
DS.png

Karen Northshield: ‘Mijn geheugen is erg selectief. Het is een vorm van zelfverdediging.’

Veerle Beel, Mark Eeckhaut, De Standaard

22/03/2021

Link to article here

Helemaal hersteld is ze niet. Dat zal wellicht ook nooit gebeuren. ‘Fysiek ben ik redelijk stabiel. Maar het voorbije jaar heb ik vooral veel emotionele beproevingen doorstaan, het was een echte rollercoaster. Ik ben meermaals gehospitaliseerd geweest, om aan mijn psyche te werken.’